L'espace adhérent n'est pas disponible, aucun compte utilisateur ne sera accepté pour l'instant !

ALLIANCE REÇU PAR LE MINISTRE DE L’INTERIEUR : DES ANNONCES A COTE DE LA PLAQUE !

04/12/2018

Communiqués de presse

Ce matin, le ministre de l’intérieur a reçu l’ensemble des organisations syndicales

Attendue, cette réunion n’a pas accouché des mesures espérées.

Si la doctrine du maintien de l’ordre va être revue, que la stratégie face aux manifestants violents va évoluer, et que la fin des fan zones est annoncée, les autres annonces paraissent molles voire inexistantes.

L’octroi d’une prime exceptionnelle est juste un du, mais ne serait être une « prime au martyr ». Si le gouvernement pense nous acheter avec une prime « bonus », il se trompe !

Elle ne doit pas être un « solde de tous comptes » mais doit récompenser l’engagement de toutes les forces de sécurité engagées depuis des semaines sur les évènements « gilets jaunes », lycéens et autres…

L’annonce d’un état des lieux sur les matériels de protection et l’armement, équipements indispensables à la préservation de l’intégrité physique des policiers nous semble bien tardive.

Ces dotations sont une priorité et le préalable à toute autre mesure, pécuniaires ou politiques.
L’Etat doit également protéger ses policiers en toutes circonstances (protection fonctionnelle)


Proposition d’ALLIANCE : L’état d’urgence qui n’était pas un « tabou » hier semble pour l’instant écarté, le renfort de l’armée sera quant à lui étudié.


A notre exigence sur la mise en place d’un plan de sécurité publique, le ministre évoque une possibilité d’une nouvelle loi d’orientation et de programmation de sécurité intérieure…mais pour quand ?

Alliance Police Nationale rappelle aussi que les réponses pénales se doivent d’être implacables, d’une part pour que les interpellés cessent de nuire et d’autres part que les peines exemplaires calment les ardeurs et les velléités des autres « candidats » à l’insurrection.
Là encore, les déclarations de la ministre de la justice et les premières décisions des tribunaux sont loin de répondre à nos attentes.