CHSCT CRS

07/11/2018

Tracts

Dans le cadre du plan de prévention du suicide, la DGPN a attribué une somme forfaitaire afin de créer des moments de convivialité au sein des compagnies...
Hélas, certains chefs de service n'ont pas daigné répondre au télégramme de la DC CRS.
Force est de constater que ces chefs de service n'ont que faire de la prévention du suicide et par la même des risques psychosociaux dans leurs compagnies !!!

ALLIANCE POLICE NATIONALE aurait aimé que ce dispositif soit présenté en CHSCT CRS du 2 octobre 2018. Cela aurait sans doute permis d'éviter ces "omissions" préjudiciables à nos collègues. Il est vrai qu’avec le « turn-over » du secrétariat instauré depuis 4 ans par UNSA FASMI et UNITE SGP CGT FO de tels ratés ne sont plus étonnants.

Le changement perpétuel du secrétariat du CHSCT pendant 4 ans révèle les constats suivants :
- Aucune demande particulière afin d'améliorer l'hygiène la sécurité et les conditions de travail de nos collègues.
- Aucune demande de plan de prévention en relation avec les conditions de travail propres aux CRS (Décret 82-453).
- Aucun suivi sérieux des problèmes dénoncés en séance : amiante, légionnelle, risque électrique, VLEP pour les stands de tir, surcharge des VR….)

Le constat est sans appel : INACTION DU SECRETAIRE DU CHSCT = ADMINISTRATION PRESERVEE = CONDITIONS DE TRAVAIL DE NOS COLLEGUES NEGLIGEES

Tags
Comité Technique