LOI SECURITE GLOBALE

09/11/2020

Tracts

Quand les idéologues bornés, la défenseure des droits, Amnesty international, le syndicat de la magistrature, Reporters sans frontières hurlent au loup et dénoncent un futur état de Police !!!
L’article 24 de la proposition de loi en question : « le fait de diffuser par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support, dans le but qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique, l’image du visage ou tout autre élément d’identification d’un fonctionnaire de la police nationale ou d’un militaire de la gendarmerie nationale lorsqu’il agit dans le cadre d’une opération de police sera puni d’un an de prison et de 45 000 euros d’amende ».
Objectif de la disposition :
Protéger tous ceux qui nous protègent, car aujourd’hui les forces de police sont des cibles, aussi bien de la part de la délinquance du quotidien que des terroristes (Magnanville).
Pour ALLIANCE, le texte ne va pas assez loin, les policiers doivent être protégés en tous lieux et tous temps
la protection du policier n’est pas négociable :
PROTEGEONS CEUX QUI PROTEGENT
ALLIANCE saisit l’ensemble des parlementaires pour qu’ils défendent cette loi qui vise à la protection des forces de sécurité.